generateur pdf

Les premières actions

Coupe et débardage de bois
Coupe et débardage de bois © AE PNR

Dès 2012, l’Association d’émergence du Parc naturel régional de l’Aubrac a engagé quelques actions de préfiguration afin d’illustrer, auprès des acteurs du territoire et de la population, le futur champ d’actions du Parc.

 

Appui technique à la création d'une unité collective de méthanisation

Fonctionnement d'une unité de méthanisation
Fonctionnement d'une unité de méthanisation

La Communauté de Communes de l'Argence porte un projet de création d'une unité collective de méthanisation sur le plateau de l'Aubrac. Cette opération est menée en étroite collaboration avec l'Association Méthanaubrac (constituée des agriculteurs porteurs de la biomasse) et la Chambre d'Agriculture.

Considérant l'exemplarité et la reproductibilité de ce projet sur le territoire, l'Association d'émergence a assuré une mission d'assistance technique auprès de la communauté de communes dans la première phase de l'opération. A ce titre, elle a :

  • conçu, avec la Chambre d'Agriculture, le cahier des charges de l'étude de faisabilité ;
  • accompagné la communauté de communes dans sa recherche de financements ;
  • assisté la communauté de communes dans la sélection du bureau d'études en charge de cette prestation (réalisation du rapport d'analyse des offres) ;
  • participé aux travaux du bureau d'études retenu (société Méthanéva) : réunions, visite d'une unité de méthanisation dans le centre de la France...

L'étude de faisabilité a démarré en Mai 2012 et s'est achevée en Janvier 2013. Le gisement d'effluents agricoles mobilisable a été évalué à 35 000  tonnes / an. Il permettrait la création d'une unité de méthanisation ayant une capacité de production de 3 500 MWh thermiques/an (chaleur) couplée à 2 800 MWh électriques/an. La faisabilité du projet étant démontrée, le maître d'ouvrage doit dorénavant se positionner sur sa poursuite : création d'une société rassemblant les 32 exploitants agricoles intéressés par le projet, montage technique et réglementaire du dossier, recherche de financements...

A la demande de l'Association Méthanaubrac, l'Association d'émergence poursuivra son accompagnement dans l'objectif de faire aboutir ce projet innovant.

Agrandir le schéma de fonctionnement d'une unité de méthanisation

 

Repositionnement de la station d'évaluation de la race Aubrac

Station d'évaluation de la race Aubrac
Station d'évaluation de la race Aubrac © JD AUGUY

La station d’évaluation de la race Aubrac, située à Saint Chély d’Aubrac, a été construite en 1997. Elle est gérée par l’UPRA Aubrac, structure qui rassemble l’ensemble des organismes, associations, coopératives, entreprises de sélections, intéressés par l’orientation, la diffusion et la promotion de la race.

Le projet : les orientations nationales pressenties en matière de sélection risquent de modifier sensiblement le fonctionnement actuel de la station d’évaluation. Par ailleurs, les gestionnaires de cette unité, tout en réaffirmant leur volonté de maintenir sur ce site une activité prédominante de sélection, souhaiteraient mieux valoriser cet outil en « l’ouvrant au territoire » : contribuer à faire découvrir ce qui fait la spécificité de la race, la qualité de la viande, le métier d’éleveur-naisseur ; dévoiler les techniques de sélection et participer ainsi à l’animation locale, à la formation d’un public averti (étudiants…) et à la découverte du territoire de l’Aubrac.

C’est pourquoi, l’UPRA Aubrac a décidé d’engager une réflexion sur le devenir de la station d’évaluation (ses activités, son bâti), sur son rôle et son positionnement dans le projet de Parc naturel régional de l’Aubrac.

Avec l’appui de l’Association d’émergence du PNR, les administrateurs de l’Union Aubrac ont ainsi sollicité l’ADEFPAT (Association pour le DEveloppement par la Formation des Projets, Acteurs et Territoires) pour que soit initiée une formation - développement, méthode participative de diagnostic puis de construction d’un projet de développement.

Cette formation - développement a démarré en Avril 2013 et se poursuivra jusqu'à la fin de l'année.

 Visite virtuelle de la station d'évaluation de la Race Aubrac

 

Réalisation d'une Charte Forestière de Territoire

Convoyeur à bois
Convoyeur à bois © AE PNR

Une Charte Forestière de Territoire est un outil d’aménagement et de développement durable des territoires qui permet de prendre en compte les forêts dans leur contexte économique, écologique, social et culturel.

  

Télécharger la Charte Forestière de Territoire de l'Aubrac

 

Les principes d'une Charte Forestière de Territoire

La filière bois énergie
La filière bois énergie © AE PNR

 

Les enjeux d'une Charte Forestière de Territoire

  • Des enjeux économiques : la production de bois, la valorisation du bois, le tourisme comme support aux loisirs de plein-air, la promotion de l’emploi.
  • Des enjeux environnementaux : la préservation de la biodiversité, des ressources en eau à la fois en qualité et en quantité, la préservation de la qualité des sols.
  • Des enjeux sociaux et culturels : l’accueil du public, la culture comme élément déterminant de l’identité du territoire, le cadre de vie, la diversité et la structuration des paysages, le tourisme, les activités cynégétiques.

Les acteurs

La mise en œuvre d’une Charte Forestière de Territoire mobilise une pluralité d’acteurs : propriétaires et gestionnaires de la forêt, Office National des Forêts, organisations professionnelles, collectivités, associations d’usagers...

Le brâme du Cerf en forêt domaniale
Le brâme du Cerf en forêt domaniale © R DENGREVILLE

Le déroulement

L'élaboration d'une Charte Forestière de Territoire se déroule en trois grandes étapes :

  • L’initiative

Des acteurs locaux prennent la décision d’établir une Charte forestière sur un territoire donné pour répondre à différents enjeux.

  • L’élaboration 

Le porteur du projet anime la concertation visant à élaborer un document contenant un diagnostic, définissant des enjeux et un programme d’actions avec l’aide d’un intervenant technique, s’il le juge nécessaire. Le document final de la Charte, qui est élaboré dans la concertation, est signé par les acteurs locaux qui le souhaitent.

  • La réalisation 

La Charte donne lieu à des conventions d’application conclues entre les demandeurs (opérateurs économiques, établissements publics, associations d’usagers de la forêt ou de protection de l’environnement, collectivités territoriales, Etat...) et les offreurs (propriétaires forestiers et leurs mandataires) d’un bien ou d’un service particulier, en vue de réaliser une action parfaitement définie et financée. Les actions sont mises en place et donnent lieu à un suivi/évaluation effectué par les acteurs locaux.

 

La Charte forestière de l'Aubrac

La filière bois d'oeuvre
La filière bois d'oeuvre © AE PNR

Contexte

La forêt occupe plus de 30 % des surfaces du périmètre d’étude du projet de PNR de l’Aubrac. Ce taux de boisement correspond à la moyenne nationale (29%).

La place de la forêt est très différente selon les secteurs géographiques de l’Aubrac. Les forêts de l’étage montagnard se partagent l’espace avec les pâturages d’estive au-dessus de 800 m d’altitude. Mais la forêt reste essentiellement concentrée sur les pentes et sur les versants des gorges. Des vestiges de forêts originelles subsistent d’ailleurs en Aveyron, à la limite des « tombants » sur la vallée du Lot.

Objectifs

Compte tenu des spécificités de la zone Aubrac et de la perspective dans laquelle s’inscrit le projet de Charte Forestière (préfiguration du PNR), cette étude doit répondre aux questions suivantes :

- Comment mieux mobiliser la matière première (collecte, exploitation), en conservant une logique de gestion durable de la ressource et de prise en compte des milieux (biodiversité, paysage) et des usages en présence (engagements de qualité) : est-ce possible d’agir sur le foncier,  comment mobiliser les propriétaires, contourner l’obstacle du fractionnement parcellaire, améliorer l’accessibilité des espaces forestiers… ;

- Comment favoriser le maintien ou l’émergence de circuits de proximité. Cette question vise notamment à réfléchir aux débouchés existants, à relancer ou à pérenniser (fourniture de bois d’œuvre aux entreprises artisanales du territoire ou des environs) mais aussi à aborder la question très importante de la valorisation énergétique et de la place de la forêt dans le futur Schéma énergétique du PNR de l’Aubrac ;

- Comment mieux satisfaire les missions d’intérêt général de la forêt : maintien de la biodiversité, continuité écologique (trames vertes), lutte contre les risques naturels (érosion, incendie…), espaces de loisirs, d’accueil...

Déroulement de la Charte forestière de l'Aubrac

Un diagnostic du milieu forestier et de la filière bois sera réalisé sur les 107 communes concernées par le projet de Parc (les 82 communes du périmètre d'étude et les 25 communes associées). Ce diagnostic permettra d’identifier les pistes de valorisation du bois (bois énergie, bois d’œuvre), dans une optique de développement durable et local (respect du rôle récréatif de la forêt, des enjeux de préservation des milieux…).

Cette recherche aboutira à la définition d’un programme pluri-annuel d’actions à mettre en œuvre avec les professionnels de la filière, les organismes gestionnaires (ONF, CRPF) et les collectivités concernées.

La Charte forestière de l’Aubrac constituera donc un outil de connaissance, de concertation, de coordination des projets et d’aide à la décision pour les acteurs concernés par la forêt et la filière bois du territoire (élus, propriétaires forestiers, gestionnaires et services techniques, entreprises, associations).

L'état d'avancement de la mission

Le dossier de Charte Forestière de Territoire a été déposé auprès de la DRAAF (Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt) Midi-Pyrénées, de l'Etat, des 3 Régions et d'EDF (sous forme de mécénat) et approuvé en fin d'année 2012. Coût total de l'opération = 95 000,00 € TTC.

Un Bureau d'étude (BoiSynergie consultants) a été sélectionné. Il a démarré sa mission en janvier 2013. Cette mission s'achèvera à la fin du 1er Trimestre 2014 par la définition d'un plan d'actions détaillé qui a vocation à constituer le volet forestier de la Charte du Parc.

Afin d'encadrer les travaux du Bureau d'études et d'assurer la continuité dans l'animation du dispositif dès la première phase de l'étude achevée, un Chargé de mission (M. Benjamin VIVET) a été recruté par l'Association d'émergence en avril 2013. Il a participé aux premiers ateliers de travail rassemblant les professionnels de la filière bois, organisés au printemps.

 

Développement d'une mission "Eau et milieux aquatiques"

Le Bès
Le Bès © JD AUGUY

Le massif de l’Aubrac est un véritable château d’eau avec un réseau hydrographique dense, marqué par ses principaux cours d’eau (la Truyère, le Lot, la Colagne, le Bès, les Boraldes - affluents du Lot), plusieurs lacs et lacquets, ainsi que de nombreuses zones humides et tourbières.

La richesse de ces milieux, leurs rôles (épuration, stockage, maintien et préservation de la biodiversité...) et l’importante utilisation de la ressource en eau (eau potable, énergie hydraulique, thermalisme, activités de pleine nature...) constituent des éléments prégnants et réellements spécifiques à ce territoire.

L’Association d’émergence du Parc naturel régional de l’Aubrac a souhaité mettre en place une mission « Eau et Milieux Aquatiques » afin de compléter le volet eau et milieux du diagnostic de territoire et de préparer les futures actions du Parc. Cette mission est la garantie d’une prise en compte optimale de la thématique de l’eau et des milieux aquatiques dans la future Charte du PNR de l’Aubrac.

 

Les objectifs de la mission "Eau et milieux aquatiques"

Chaussée sur le Bès
Chaussée sur le Bès © G DIAZ

1 - Etablir un diagnostic complet (qualitatif et quantitatif) des différentes composantes de l’eau et des milieux aquatiques sur le périmètre d’étude du projet de Parc naturel régional de l’Aubrac ;

2 - Déterminer les enjeux du territoire dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques et engager une réflexion avec tous les partenaires (institutionnels, professionnels et associatifs...) sur les thématiques dans lesquelles le futur PNR de l’Aubrac doit s’investir et sur les modalités d’intervention les plus appropriées : intervention directe, partenariats (conventions) ou coordination des structures existantes, création de nouvelles structures... ;

3 - Développer des partenariats, des collaborations et des échanges entre les différents organismes et acteurs impliqués dans la gestion de l’eau et des milieux aquatiques ;

4 - Proposer et mettre en œuvre quelques actions de préfiguration : actions pilotes de préservation ou de valorisation des milieux aquatiques ; actions visant à préparer la mise en œuvre de la Charte du futur Parc ;

5 - Participer à l’amélioration des connaissances sur la qualité des eaux superficielles et souterraines, sur les richesses et l’état des milieux aquatiques (cours d’eau, zones humides, lacs).

Les conclusions de la mission serviront de base à l’élaboration du volet « Eau et milieux aquatiques » de l’avant-projet de Charte du Parc naturel régional.

 

L'organisation de la mission "Eau et milieux aquatiques"

La source du Par
La source du Par © Office de Tourisme de Chaudes-Aigues

Pour animer la mission « Eau et Milieux Aquatiques », l’Association d’émergence a procédé au recrutement d’une Chargée de mission, Natacha SALLES ingénieur agronome spécialisée en gestion de l'eau.

Un Comité technique composé de partenaires impliqués sur le territoire et ayant une bonne connaissance de la thématique a été créé.

Un Comité technique élargi a également été constitué. Il a un rôle de validation du diagnostic et des enjeux relevés dans la thématique de l’eau et des milieux aquatiques. Il sera par ailleurs mobilisé pour proposer une stratégie et un positionnement du futur PNR dans les diverses thématiques de l’eau et des milieux aquatiques.

Le Comité technique élargi est composé des membres du Comité technique, de représentants élus du maître d’ouvrage, d’associations naturalistes et de riverains, de syndicats d’eau potable et d’assainissement.

La mission "eau et milieux aquatiques" durera 18 mois. Ce projet a reçu le soutien financier de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et bénéficie d'un Mécénat d’EDF. Coût total de l’opération = 75 000,00 € TTC.

 

Restauration et ouverture au public de la tourbière du Pendouliou

Projet de renaturation de la tourbière du Pendouliou
Projet de renaturation de la tourbière du Pendouliou © AE PNR

La tourbière du Pendouliou, près de Montorzier est aujourd’hui en fin d’exploitation. Elle a été utilisée pour la production de terreau de jardin depuis 1984.

Considérant le positionnement, le potentiel et les différents niveaux d'intérêts de la zone :

  • hydrologie,
  • biodiversité (faune / flore),
  • possibilités de valorisation (accueil, sensibilisation du public...) de par sa proximité des sites touristiques,
  • pas de vocation agricole possible,

les communes de Saint Chély d'Aubrac et de Prades d'Aubrac ont sollicité l'Association d'émergence pour étudier un projet de renaturation de cette tourbière.

Un programme d'étude préalable aux travaux de renaturation a été proposé aux 2 communes concernées par cette zone humide et aux financeurs potentiels du projet.

Cette étude, qui sera réalisée en 2013, est nécessaire pour :

  • Connaître précisément l'état de la tourbière et comprendre son fonctionnement hydrologique actuel ;
  • Evaluer la richesse faunistique et floristique actuelle et potentielle de ce site ;
  • Déterminer les aménagements nécessaires à l'accueil et à la sensibilisation du public.

Dans ce projet, l’Association d’émergence assiste les communes de Prades et de St Chély d’Aubrac : animation de l’ensemble du projet, lien entre les différents organismes impliqués, rédaction du cahier des charges, recherche et suivi des financements, encadrement des organismes en charge de l'étude initiale...

Le projet rassemble aujourd’hui plusieurs collectivités, établissements publics et associations intéressées par le projet.

 

Informer, sensibiliser sur le projet de Parc naturel régional

Animation au Jardin Botanique
Animation au Jardin Botanique © JM FALIPOU

L'Association d'émergence développe depuis quelques mois des actions d'information-communication pour présenter son travail aux forces vives du territoire : 

- des outils de communication = un documentaire audiovisuel, une exposition itinérante, une lettre électronique...

- des séances d'animation, des conférences...


Objectifs de ces actions :

  • présenter la démarche, le fonctionnement et les objectifs d’un Parc naturel régional ;
  • présenter la structure porteuse du projet de Parc de l’Aubrac (Association d’émergence puis ultérieurement Syndicat de préfiguration) ;
  • informer sur le contenu du projet, sur l’avancée de la procédure de création du PNR et sur les actions de préfiguration engagées.
 

Le Film

Un film documentaire de 30 minutes ainsi qu'une version courte de 7 minutes ont été réalisés fin 2012.

L'objectif de ce film est de présenter, à travers des temoignages d'acteurs locaux et institutionnels, la démarche (historique, état d'avancement...), le territoire et les enjeux de la création du Parc naturel régional de l'Aubrac.

Ce documentaire sera projeté lors de réunions d'information et de débats. Il pourra également être diffusé auprès d'un public de visiteurs et d'écoles du territoire ou de l'extérieur.

La version courte est en ligne sur le site internet du projet de Parc naturel régional de l'Aubrac.

La version intégrale est visionnable sur le site internet de l'Association Aubrac TV avec qui ce projet a été réfléchi et réalisé.

 

L'Exposition

Une exposition mobile de 8 panneaux (2m x 1m) a été conçue pour présenter le projet de Parc naturel régional de l'Aubrac.

Cette exposition a pour objectif de présenter la structure porteuse du Parc et d'informer les habitants du territoire, les acteurs locaux, les institutionnels et le grand public sur le contenu du projet et sur l'avancée de la procédure de création du PNR.

Cet outil de communication est utilisé lors de différents évènements (foires, salons, évènements festifs, culturels, colloques, seminaires, réunions...) et peut également être mis à disposition gratuitement à toute structure intéréssée, sur réservation.

 Télécharger les 8 panneaux de l'exposition sur le projet de PNR de l'Aubrac

 

La lettre électronique (newsletter)

En lien avec le site internet, une lettre électronique sera diffusée auprès des partenaires de l'Association d'émergence (institutionnels, professionnels) et des habitants intéréssés.

Son objectif est d'informer sur les actualités du projet de Parc : activités, études en cours, avancée de la procédure...

C'est également un outil de diffusion et de gestion de l'information.

 S'abonner à la lettre électronique du projet de Parc naturel régional de l'Aubrac

 

Participation à la vie locale

Le stand PNR au Concours National de la Race Aubrac
Le stand PNR au Concours National de la Race Aubrac © AE PNR

L'Association d'émergence participe régulièrement et en fonction de ses disponibilités, aux initiatives locales : manifestations, conférences...

Elle a par exemple tenu un espace information au Concours national de la Race Aubrac organisé les 12, 13 et 14 Octobre 2012 à Laguiole. Elle intervient chaque année (débat, projections, expositions) lors des manifestations "Transhumance en Aubrac" et "Un Goût d'Aubrac". Enfin, elle apporte un appui à la mise en place d'autres actions telles que "Les Traces du fromage de Laguiole" (aide au montage du dossier d'incidences Natura 2000 et participation à la manifestation).

L'association participe par ailleurs aux réunions organisées par les collectivités et associations du territoire (Assemblées Générales, Comités Syndicaux et Conseils Communautaires, réunions territoriales...).

Enfin, l'Association participe chaque année aux forums de développemnt territorial organisés par ses partenaires : Lozère 2020 ; Rencontres du dialogue territorial en Languedoc-Roussillon ; action "Un territoire, un projet, une enveloppe" menée en Aveyron...