generateur pdf

Actualités

Réunion d'information à Laguiole - 3 juin 2013
Réunion d'information à Laguiole - 3 juin 2013 © AE PNR

Pour suivre toute l'actualité du projet de Parc naturel régional de l'Aubrac…

 

Participez au Concours général agricole Prairies Fleuries : inscriptions jusqu’au 30 avril

Le Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac, la Communauté de communes des Hautes Terres de l’Aubrac et le COPAGE organisent ensemble la première édition de ce concours sur l’Aubrac.

Ainsi, les agriculteurs volontaires de l’Aubrac sont invités à présenter une prairie naturelle de fauche qui présente pour eux le meilleur rapport entre production fourragère et diversité floristique et faunistique. Cet équilibre agri-écologique est une façon de confirmer que les prairies riches en espèces présentent des bénéfices tant agronomiques (quantité et qualité du fourrage, caractéristiques gustatives et nutritionnelles des produits, adaptation à une météorologie variable) qu’environnementaux (qualité du paysage, pollinisation, fonctionnement du sol et recyclage de la matière organique, etc.).

Pour l’édition 2017 sur l’Aubrac, les prairies devront se situer sur l’une des communes du plateau de l’Aubrac au-dessus de 1 000 m d’altitude (cf. carte ci-dessous), être exploitées par fauche et se situer sur des terrains dont le sol est sain. Chaque agriculteur pourra inscrire une parcelle jusqu’au 30 avril auprès d’un des co-organisateurs. En fonction du nombre de prairies proposées, une présélection pourra être réalisée. Puis, entre le 1er et le 11 juin, le jury visitera chaque parcelle inscrite en présence de l’éleveur : la notation est établie selon des critères définis au niveau national et alliant l’agronomie, la place dans le système de production et l’écologie. La remise des prix du concours local aura lieu le 21 septembre 2017, lors de la 1ère séance de projection du festival Phot’Aubrac. Le vainqueur du concours local pourra participer au concours national.

 

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter les co-organisateurs :

  • Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac : Etienne HERAULT (e.herault@projet-pnr-aubrac.fr, 09 62 11 55 86)
  • COPAGE : Anne COLIN (Anne.Colin@lozere.chambagri.fr, 04 66 65 62 00)
  • Communauté de communes des Hautes Terres de l’Aubrac : Gilles TRAUCHESSEC (comcomaubraclozere@live.fr, 07 87 60 49 31)

 

Pour en savoir plus : 

Fiche d'inscription
Site du concours national
Règlement du concours local
Règlement du concours national 

 

Le futur Parc naturel régional de l’Aubrac a son logo !

Le 23 mars dernier, les élus de l’Aveyron, du Cantal et de la Lozère, membres du Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac, se sont réunis à La Fage St Julien pour faire un point sur la procédure de création du Parc naturel régional et sur les projets en cours.

Question procédure, l’enquête publique préalable au classement du Parc a démarré le 28 février dernier et s’achève le jeudi 30 mars. A quelques jours de la fin de l’enquête, plus de 480 personnes y avaient déjà déposé un avis. Une fois l’enquête terminée, le Syndicat mixte devra apporter réponse aux questions formulées, et éventuellement, adapter le projet de Charte du Parc en conséquence.

La dernière phase de la procédure pourra alors s’engager avec la consultation des 68 communes, 7 communautés de communes et 3 départements concernés qui devront se prononcer définitivement sur leur souhait ou non d’intégrer le Parc naturel régional. Cette consultation devrait intervenir courant juin pour s’achever en octobre. Restera alors à présenter le projet de Charte du Parc et son périmètre définitif au ministère de tutelle avant que le premier ministre ne prenne un décret de classement, attendu en fin d’année 2017.

Dans cette perspective, les projets en cours ont été détaillés : lancement des premières études et actions dans le cadre du Pôle d’activités de pleine nature de l’Aubrac (dont le label a été obtenu en fin d’année dernière) ; conception de mobilier « design » lié à l’itinérance, en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art ; mise en œuvre du programme « Zéro-phyto » engagé avec 32 communes et 2 communautés de communes, permettant de développer des méthodes alternatives de traitement des espaces publics ; avancée de l’étude sur la signalisation et la publicité qui permettra de proposer une signalétique routière et d’interprétation spécifique à l’Aubrac ; réalisation de formations sur la gestion forestière durable, les traitements antiparasitaires pour le bétail ou encore les méthodes de lutte contre les Campagnols terrestres…

Le budget 2017 du Syndicat mixte a ensuite été étudié. Stable par rapport à 2016, il repose essentiellement sur le concours financier de l’Europe, des Régions et des Départements aux opérations de préfiguration engagées par le Syndicat mixte.

Enfin, les élus du Syndicat se sont penchés sur le logo du futur Parc. Les 872 participants à la consultation publique organisée autour du logo à l’automne dernier, ont mis 2 logos en avant. C’est sur la base de ces 2 logos que le visuel final a été conçu et adopté, le 23 mars, à une très large majorité.

La vache Aubrac occupe le premier plan de ce logo qui laisse apparaître en second plan, un buron accompagné de son Sorbier des oiseleurs, blotti dans les courbes du plateau que les drailles ou cours d’eau (selon votre interprétation) relient à la vallée.   

 

Seconde réunion du comité de programmation LEADER

Le 01 décembre dernier se tenait, au Cayrol, la deuxième réunion du Groupe d’Action Locale « Aubrac, Olt, Causse » (communément appelé GAL) en charge du pilotage du programme européen LEADER sur ce territoire composé de 9 communautés de communes du Causse-Comtal, de la Vallée du Lot, de l’Aubrac et du Carladez et la communauté de commune de Chaudes-Aigues (Cantal).

Ce fonds européen dont le Syndicat mixte de préfiguration du PNR a obtenu la gestion sur ce territoire pour la période 2014-2020 a vocation à soutenir le développement des activités économiques locales et d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Cette deuxième réunion avait pour but l’examen des premiers dossiers ayant sollicités des fonds LEADER. Les membres du comité de programmation ont examiné puis validé les 7 projets présentés : étude sur l’organisation des services aux publics sur la communauté de communes Aubrac-Laguiole, étude sur la charte signalétique du futur PNR de l’Aubrac, création d’un gîte d’étape à Murols, création de deux terrains multisports à Soulages-Bonneval et Saint-Geniez d’Olt et d’Aubrac et construction du gymnase intercommunal d’Espalion. Un montant d’aide d’environ 250K€ de fonds européens leur a été alloué, ce qui représente 12 % de l’enveloppe globale de 2 120 000 €.

Un prochain comité sera organisé dans le courant du premier trimestre 2017 pour examiner de nouveaux dossiers. L’année 2017 sera également l’occasion d’organiser des réunions publiques permettant de donner une information plus complète aux porteurs de projets locaux, publics et privés, sur les possibilités de financements «Leader» et sur les démarches à suivre pour y prétendre. D’ici là, vous pouvez contacter Emilien SOULENQ, animateur du programme, au Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac (05 65 48 19 11 – e.soulenq@projet-pnr-aubrac.fr).

Opération financée par : 

 

Candidature « Aubrac 4 Saisons » retenue !!

Le 22 novembre 2016, le Comité de sélection regroupant l’Etat, les Régions et les Départements a retenu l’Aubrac parmi les 10 territoires « Pôles de pleine nature » sélectionnés à l’échelle du Massif central.

Après plus d’une année de travail engagé par le Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac, en partenariat avec les collectivités locales, les professionnels et les associations du territoire, le projet de l’Aubrac est donc récompensé.

Cette distinction, très attendue par l’ensemble des acteurs du territoire, offre un accompagnement technique et financier en termes de travaux et équipements publics ou privés destinés à structurer les activités de pleine nature été/hiver du haut plateau, particulièrement pour les 5 Stations : Bonnecombe, Brameloup, Nasbinals, Laguiole et St-Urcize. Le projet « Aubrac 4 saisons » prévoit la réalisation d’environ 2 millions d'euros d’investissements dans les trois prochaines années, investissements qui seront cofinancés à hauteur de 50 à 70% par l’Europe, l’Etat, les Régions et les Départements dans le cadre de ce dispositif « Pôle de pleine nature ».

Pour connaître le contenu plus détaillé et les actions programmées dans le projet « Aubrac 4
Saisons », rendez-vous dans la rubrique « Actus » du site internet : http://www.projet-pnr-aubrac.fr/

 

Journée de formation « desserte forestière » pour les élus de l’Aubrac

Le 15 novembre dernier, 19 élus venus de tout l’Aubrac et 10 personnels techniques issus du Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF), de la Direction Départementale des Territoires (DDT), des Communes et collectivités Forestières (COFOR) et du projet de Parc naturel régional de l’Aubrac se sont réunis à Condom d’Aubrac pour une journée dédiée à la desserte forestière.

Lors de cette formation organisée conjointement par le Syndicat Mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac et l’Union régionale des collectivités forestières d’Occitanie, Samuel PONT (COFOR) a présenté aux élus leurs rôles et responsabilités en fonction des différentes voiries forestières : chemins d’exploitation, chemin ruraux, voies communales... Les personnels techniques ont alors pu apporter leurs témoignages et affirmer qu’un réseau de desserte complet (routes, pistes, places de retournement et de dépôt) est primordial pour pouvoir valoriser au mieux les bois tout en préservant la qualité du territoire de l’Aubrac.

À l’issue de cette journée, les élus présents ont validé à l’unanimité l’élaboration d’un arrêté municipal similaire pour tout l’Aubrac (des spécificités communales pourront être ajoutées) qui permettra de concilier l’exploitation forestière avec la préservation de la voirie communale. Un groupe de travail réunissant l’ensemble des acteurs de la filière forêt-bois (du propriétaire forestier public ou privé au transporteur de bois) sera créé dès 2017. Il travaillera à l’élaboration des bases communes de cet arrêté tout en tenant compte des attentes de chacun des maillons de la valorisation forestière.

Contact : B. Vivet – Chargé de mission Forêt et filère bois – 05 65 48 19 11 – b.vivet@projet-pnr-aubrac.fr

 

Natura 2000 : Réalisation des Opérations de Génie Écologique

Le mercredi 14 septembre 2016, les étudiants de la filière BTS Gestion et Protection de la Nature du Lycée agricole de Saint Chély d’Apcher sont intervenus, en partenariat avec le Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régionale de l’Aubrac, sur le site Natura 2000 du Plateau central de l’Aubrac aveyronnais.

Par le biais de leurs modules nommés Opérations de Génie Écologique, les étudiants, divisés en 3 groupes, ont mis en œuvre plusieurs opérations en faveur de la biodiversité :

• La lutte contre la prolifération de la Renouée du Japon. Cette plante étant invasive, elle menace certaines autres plantes protégées situées tout proche du foyer infecté. Les étudiants ont donc procédé à la poursuite d’une opération engagée par leurs prédécesseurs et ont continué à arracher les repousses de Renouée.

  La préservation de la Rosalie des Alpes. Il s’agit d’un insecte forestier saproxylique (qui se nourrit de bois mort). La larve de cet insecte se développe dans le bois mort récemment. De ce fait, une grande partie des larves est exportée car les adultes pondent dans les tas de bois destinés à être sciés ou brûlés. Les étudiants ont donc installé un dispositif dit « de piégeage positif » qui permettra de conserver du bois mort en forêt durant toute la durée de développement des larves.

 Enfin, la régénération dirigée d’une Aulnaie-Frênaie. Ce type de forêt composée d’Aulnes et de Frênes, rare au niveau national, est présent dans le site Natura 2000 grâce à la présence de très nombreuses sources. La parcelle concernée par l’opération avait été coupée (plantation d’Épicéas) il y a quelques années mais la surabondance de Cerfs empêchait tout régénération naturelle. L’opération consiste donc à aider la forêt à « prendre le dessus » (repousse de nouveaux arbres) en créant 5 petits enclos. Ces enclos seront prochainement replantés de Frênes qui seront alors protégés de la dent du Cerf.

Ces opérations ont pu être menées grâce au concours financier de l’Europe au travers de son programme Natura 2000 et à l’autorisation des propriétaires de parcelles concernées (commune de Laguiole et GFA d’Aulos).

 

"Aubrac 4 saisons", un pôle d'activités de pleine nature en marche !

Le 16 septembre, les responsables des Stations du haut plateau de l’Aubrac et les professionnels et associatifs de la pleine nature, se sont réunis à la Maison de l’Aubrac, pour soutenir et valider la candidature ambitieuse portée par le Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac à l’Appel à projets « Pôle d’activités de pleine nature ».

Après plus d’une année de travail engagé par le Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac, en partenariat avec les collectivités locales, les professionnels et les associations du territoire, l’Aubrac ambitionne de devenir le Pôle d’activités de pleine nature « Aubrac 4 Saisons » dirigée par une structure juridique unique.

Cet appel à projet imaginé par l’Etat, les Régions et les Départements, réunis au sein d’un Groupement d’Intérêt Public, vise à développer, à l’échelle du Massif central, une offre touristique de qualité autour des activités de pleine nature : ski, VTT, randonnée pédestre, équestre,…

Ce programme prévoit l’accompagnement technique et financier de travaux et d’équipements publics ou privés pour réunir sous une seule et même entité les Stations nordiques de l’Aubrac.

Si cette candidature est retenue, environ 2 millions d’euros d’opérations seront engagées dans les trois prochaines années et cofinancées à hauteur de 50 à 70 %. «Aubrac 4 Saisons» ambitionne de devenir une destination pleine nature accessible à tous, été comme hiver, de commercialiser ses offres d’une seule voix et de tisser des liens étroits avec le Carladez, la Margeride et la Vallée du Lot proposant des activités de pleine nature complémentaires.

 

Installation du Comité de programmation LEADER "Aubrac, Olt, Causse"

Le 12 mai dernier se tenait, à Montpeyroux, la première réunion du Groupe d’Action Locale « Aubrac, Olt, Causse » (communément appelé GAL) en charge du pilotage du programme LEADER sur ce territoire composé de 9 communautés de communes de l’Aveyron  et 1 communauté de commune du Cantal : Argence, Aubrac-Laguiole, Bozouls-Comtal, Caldaguès-Aubrac, Carladez, Espalion-Estaing, Entraygues-sur-Truyère, Laissac et Pays-d’Olt-et-d’Aubrac et Viadène.

Ce fonds européen, dont le Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac a obtenu la gestion sur le territoire pour la période 2015-2020, est une véritable opportunité. Les 2,12 millions d’Euros qui ont été alloués au territoire permettront de soutenir une nouvelle stratégie locale ayant pour objectif de développer les activités économiques locales et d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Cette première réunion avait pour but l’installation du Comité de programmation qui constitue l’instance décisionnelle du GAL. Composé de 35 membres dont 16 de la sphère publique et 19 de la sphère privée représentant les acteurs socioprofessionnels du territoire, ce comité de programmation assurera la mise en œuvre du programme et procédera à la sélection des projets (publics ou privés) qui seront soutenus.

A l’occasion également de ce premier Comité, Simone ANGLADE (Conseillère départementale de l’Aveyron) a été élue Présidente du GAL et Bernard REMISE (Maire de St Urcize - Cantal) élu Vice-Président.

La mise en œuvre de la programmation LEADER démarrera dès signature de la convention entre la Région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées et le Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac. Cette signature devrait intervenir d’ici la fin du premier semestre 2016.

 

Journée d'échanges sur les forêts anciennes du Massif central

Le Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac participe à une cartographie des forêts anciennes des parcs du Massif central. Ce travail coordonné par l’IPAMAC, aboutira fin 2017 à la connaissance des forêts présumées anciennes et à des axes de travail à suivre pour favoriser leur prise en compte et leur préservation : conseil de gestion aux propriétaires forestiers concernés, formation sur l’irrégularisation du peuplement, appui de collectivité à la gestion forestière conservatoire, etc.

Alors que le travail technique de cartographie est en cours, une première Journée d’échange a eu lieu le 29 avril 2016 : elle a permis à plus de 80 personnes (organismes de recherche, gestionnaires forestiers, acteurs de l’aménagement du territoire et de la préservation des milieux, collectivités territoriales, associations) d’échanger sur les enjeux que représentent cet écosystème et les perspectives de travail à l’échelle du Massif central.

Pour prolonger le succès de cette journée, n’hésitez pas à en consulter le compte rendu ici.

 

Élaboration de la stratégie du futur pôle de pleine nature de l'Aubrac

Snowkite © SMP PNR Aubrac 2008
Snowkite © SMP PNR Aubrac 2008

Suite à un long travail engagé au printemps dernier par le Syndicat Mixte de Préfiguration du PNR de l'Aubrac, en partenariat étroit avec les collectivités locales, les prestataires et les associations du territoire, l'Aubrac ambitionne de devenir un "Pôle d’activités de pleine nature ».

Ce dispositif imaginé par l’Etat, les Régions et les Départements réunis au sein d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP), vise à développer, à l’échelle du Massif central, une offre touristique de qualité autour des activités de pleine nature : escalade, ski, pêche, VTT, randonnée pédestre ou équestre…

Dès l’automne 2015, un travail d’expertise et d’animation a été engagé par le Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac, complété par une étude qui vise à mieux connaître les clientèles fréquentant l’Aubrac et à proposer des solutions de coopération entre les 5 Stations nordiques du haut plateau.

En septembre prochain, le territoire doit présenter sa stratégie de développement des activités de pleine nature aux membres du GIP. Si la candidature de l’Aubrac est retenue, les porteurs de projets publics ou privés auront alors accès, sur la période 2017-2020, à des financements spécifiques pour réaliser les investissements, équipements ou études nécessaires au développement et à la structuration des activités de pleine nature.

Le 17 mai dernier se tenait à Laguiole le deuxième Comité de Pilotage du « Pôle de pleine nature de l’Aubrac ». Le Bureau d’études Kipik Consulting-e a présenté l’état des lieux de la pleine nature sur le territoire de l’Aubrac.

Les premiers résultats montrent le véritable potentiel de l’Aubrac dans ce domaine et la complémentarité entre les activités pratiquées sur le haut plateau, dans les gorges de la Truyère et en vallée du Lot.

Un voyage d’étude sera organisé en juin dans le Parc naturel régional du Vercors afin d’achever le travail de définition de la stratégie de développement des activités de pleine nature et de s’assurer de la pertinence des choix effectués, en les confrontant avec les réalisations d’un territoire qui a connu les mêmes défis.

Le prochain Comité de Pilotage du « Pôle de pleine nature de l’Aubrac » est prévu début juillet. 

Contact : Mylène GRAS – Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac – 05 65 48 19 11 – m.gras@projet-pnr-aubrac.fr

 

Journée d'échanges sur les Forêts anciennes - 29 Avril 2016

Journée d’échanges – 29 avril 2016
Forêts anciennes
Enjeux et perspectives pour les territoires du Massif central

Maison du Parc Livradois-Forez Le Bourg 63880 Saint-Gervais-Sous-Meymont

Programme de la journée d'échanges

 Pour plus d'informations:

Etienne Herault
Chargé de mission Biodiversité et TVB
Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l'Aubrac
12471 Aubrac
0565481911

 

Financements validés pour les mesures agro-environnementales

Les paysages d’estive ou de bocage de l’Aubrac et les espèces rares qui s’y développent, sont reconnus comme une richesse de notre territoire. Leur présence est étroitement liée à l’élevage, activité ancestrale et déterminante de leur mise en place et de leur pérennité jusqu’à nos jours.

Pour préserver ce patrimoine naturel, le Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac s’est associé aux Chambres d’Agriculture de l’Aveyron et du Cantal, et à 3 autres structures (Rural Concept, LPO Aveyron et Conservatoire d’Espaces Naturels d’Auvergne), pour proposer la mise en place de mesures agro-environnementales et Climatiques (MAEC) permettant d’aider les exploitants agricoles intéressés à maintenir certaines pratiques bénéfiques aux milieux naturels. En ce début d’année 2016, les deux programmes déposés (un dans le Cantal, l’autre dans l’Aveyron) ont été validés par les Conseils Régionaux d’Auvergne et de Midi-Pyrénées, permettant d’obtenir des financements nationaux et européens pour que les agriculteurs bénéficient de ces MAEC. Les pratiques éligibles à ces dispositifs sont : l’adaptation des dates de pâturage ou du chargement, la limitation de la fertilisation, la restauration de prairies embroussaillées. Un budget total de près de 220 000 € a été obtenu. Il permettra à plus de 80 agriculteurs volontaires de l’Aubrac aveyronnais ou cantalien, du Carladez et de la vallée du Lot, de mettre en œuvre ces mesures, pendant les 5 ans à venir, sur les parcelles qu’ils choisiront. Il est à noter que la même démarche est en cours en Lozère, portée par la Communauté de Communes de l’Aubrac Lozérien.

L’équipe technique du projet de PNR de l’Aubrac et ses partenaires travaillent actuellement, avec les agriculteurs volontaires, pour que ces mesures puissent être opérationnelles sur les parcelles à partir du 15 mai 2016, date de la prochaine déclaration PAC.

 

Un programme d'actions contre la pullulation des rats taupiers

Parcelle dégradée par les Campagnols terrestres © SMP PNR AUBRAC
Parcelle dégradée par les Campagnols terrestres © SMP PNR AUBRAC

Le Rat taupier, ou Campagnol terrestre, a connu en 2015 une forte pullulation sur l’Aubrac, ainsi que dans d’autres régions du Massif central. Si le Campagnol terrestre a toujours été présent sur l’Aubrac, ses pullulations sont régulières depuis le milieu des années 80. Elles sont plus fréquentes et de plus grande ampleur.

Depuis le début de son existence, le projet de PNR de l’Aubrac est conscient du fort impact agronomique, économique, sanitaire et environnemental de ces pullulations. La production d’herbe, base de l’élevage sur l’Aubrac, est altérée par ces pullulations et ces conséquences pèsent souvent fortement sur l’équilibre des exploitations agricoles et compromettant leur avenir. Parallèlement, plusieurs marqueurs de l’identité de l’Aubrac, tels que le paysage agropastoral, la qualité de l’eau et la diversité de la flore prairiale sont impactés par les dégâts des pullulations de Campagnols terrestres.

Suite à plusieurs rencontres organisées courant 2015 à l’échelle du Massif central, le Syndicat mixte de préfiguration du Parc Naturel Régional de l’Aubrac travaille aujourd’hui avec ses partenaires au montage d’un programme de lutte contre les pullulations de Rat taupier : discussion avec des agriculteurs de l’Aubrac, rencontre des chercheurs (INRA, VetAgroSup, Université de Clermont-Ferrand et de Franche-Comté), rencontre des autres PNR du Massif central concernés, réunion avec les Chambres d’Agriculture et les FREDONs des trois régions et départements couvrant l’Aubrac.

Comme point d’étape vers le dépôt d’un projet auprès de financeurs, le Syndicat mixte de PNR de l’Aubrac a organisé le lundi 14 décembre 2015 à Saint-Urcize, une réunion pour présenter un programme d’actions en cours de construction : objectifs, principes de travail, actions à porter avec les agriculteurs intéressés et les acteurs locaux.
Ce programme opérationnel s’organise autour de la création de 3 à 5 zones témoins d’intervention réunissant des groupes de 5 à 10 agriculteurs volontaires. Sur ces zones seront appliqués et adaptés des systèmes de lutte combinée (lutte mécanique, biologique, chimiques, pratiques agricoles, expérimentations), dans l’objectif de généraliser les systèmes efficaces, viables et adaptés à l’Aubrac.
Une trentaine d’exploitants agricoles des 3 départements ont participé à cette réunion de travail, ainsi que les représentants de Chambres d’Agriculture, de FREDONs, du Comité de Développement Agricole du Nord Aveyron et du GVA de Chaudes-Aigues. Suite aux questions et échanges, de nombreux agriculteurs présents se sont inscrits pour commencer à agir de manière collective, coordonnée et à long terme. Dès le début d’année 2016, le travail démarrera avec les exploitants volontaires pour préciser la délimitation des zones témoins (exploitations et parcelles contigües) et les actions à y engager.
Après cette première étape, 2 journées de travail seront organisées en Franche-Comté, pour que les agriculteurs participants de l’Aubrac échangent avec leurs homologues de Franche-Comté qui ont développé des systèmes de lutte efficace.

Les adhésions, les réactions, les échanges enregistrés au cours de la réunion font un écho positif et donnent sens à l’initiative du Syndicat mixte qui, en fonction de son périmètre interdépartemental et de ses missions (recherche, expérimentation) a mis en avant la lutte contre les rats taupiers dans l’avant-projet de Charte.

 

Les élus de l’Aubrac se forment à la sylviculture

Formation Douglas © SMP PNR AUBRAC - B. VIVET
Formation Douglas © SMP PNR AUBRAC - B. VIVET

Le 12 novembre dernier, les élus de l’Aubrac ont été conviés par le Syndicat Mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac, en partenariat avec l’association d’intérêt publique Pro Silva et le CRPF, à une journée de formation sur le thème de la Sylviculture Irrégulière Continue et Proche de la Nature (SICPN). Le matin, Nicolas LUIGI (Pro Silva) a présenté les principes de cette gestion forestière qui permet le maintien permanent d’un couvert boisé et qui offre la possibilité de s’affranchir de la coupe rase – et donc de préserver des paysages plus harmonieux – tout en garantissant un haut niveau de productivité à la forêt.

L’après-midi, le CRPF a conduit le groupe en forêt, chez un propriétaire privé de la commune de Saint Chély d’Aubrac, dans une parcelle plantée de Pins Douglas qui vient de subir une coupe selon les principes de la sylviculture à couvert continu. Le propriétaire et le gestionnaire de cette parcelle ont expliqué l’intérêt d’une telle coupe, notamment sur la stabilité du sol et la régénération future.

Le lendemain, c’est le CRPF qui conviait les professionnels de la gestion forestière (coopératives forestières, experts et ingénieurs forestiers) à découvrir les principes de cette gestion.

Grâce à cette formation, certains maires envisagent d’ores et déjà de mettre en œuvre les principes de cette sylviculture dans les forêts publiques de leurs communes de façon à retirer des revenus de leurs bois tout en conservant un cadre paysager de qualité et attractif.

 

Le Syndicat mixte de Préfiguration réuni en Comité Syndical le 4 Novembre 2015 à Laguiole

Comité Syndical du 04/11/2015 à Laguiole © SMP PNR AUBRAC
Comité Syndical du 04/11/2015 à Laguiole © SMP PNR AUBRAC

Communiqué de Presse suite à la réunion du comité Syndical :

Le Comité Syndical du Syndicat mixte de Préfiguration du Parc Naturel Régional (PNR) de l'Aubrac s'est tenue le mardi 4 novembre 2015 à Laguiole, sous la présidence d'André VALADIER, en présence de Monsieur Louis LAUGIER, Préfet de l'Aveyron, et des membres du Syndicat mixte de Préfiguration

A l'ordre du Jour de ce Comité Syndical :

     1.Point d'étape sur la procédure de création du Parc naturel régional de l'Aubrac

     2. Examen, pour approbation, de l'Avant-Projet de Charte du Parc naturel régional de l'Aubrac

     3. Questions diverses

Voir la note de presse complète

 

L'Aubrac retenu pour devenir un Pôle de Pleine nature du Massif-central

Rando raquette sur l'Aubrac © AEPNR
Rando raquette sur l'Aubrac © AEPNR

Suite à un long travail engagé, au printemps dernier, par le Syndicat Mixte de Préfiguration du PNR de l'Aubrac et en partenariat étroit avec les collectivités locales, les prestataires et les associations du territoire, l'Aubrac a été retenu pour devenir un "Pôle de pleine nature" du Massif Central. Cette démarche est à l’initiative du Groupement d’intérêt public du Massif Central et permettra à la quinzaine de Pôles retenus l'accès, pour les porteurs de projet publiques et privés, à des financements spécifiques pour réaliser les investissements, équipements ou études nécessaires au développement, à la structuration et à la diversification des activités de pleine nature.

Portée par le Syndicat Mixte de Préfiguration du PNR de l'Aubrac, cette opération donnera lieu à une mission d'ingénierie sur 1 an à partir de l'automne 2015 avec la création d'un poste de chargé de mission. Elle aura pour objet de construire avec les acteurs locaux une stratégie de développement des loisirs de pleine nature et de programmer un plan d'action sur 2016-2020 afin de réaliser des opérations d’équipement et d'accompagner les professionnels du secteur dans le développement et la structuration de l'offre d'activités du territoire, tant sur la période estivale qu'hivernale.En parallèle, un travail sera engagé en partenariat avec les 5 stations nordiques du territoire dans un objectif de développement et de complémentarité.

C'est donc un excellente nouvelle pour le territoire qui va désormais pouvoir bénéficier d'un accompagnement et de financements (européens et régionaux) afin de développer une offre touristique de qualité et de poursuivre le travail sur l'attractivité et la vitalité du territoire engagé autour du projet de PNR de l'Aubrac. En toute logique, les élus du territoire et du Syndicat Mixte ont accueillis avec une grande statisfaction l'obtention de la qualification "Pole de pleine nature, véritable coup de pouce pour l'Aubrac.

 

 

Compte-rendu du Forum Territorial du 6 Juin 2014 à Aubrac

Forum Territorial du 6 Juin 2014 à Aubrac © I. BALDIT
Forum Territorial du 6 Juin 2014 à Aubrac © I. BALDIT

Le 1er Forum Territorial, organisé par l'association d'émergence du Parc naturel régional de l'Aubrac s'est déroulé le Vendredi 6 juin 2014 à AUBRAC (Royal Aubrac) de 9h30 à 16h30.

249 personnes ont participé aux différentes présentations, ateliers et débats dont 79 élus locaux, 64 partenaires techniques (services de l'Etat et des Collectivités territoriales) et 106 représentants du milieu socio-professionnel et associatif (25% monde agricole, 20% tourisme et économie, 15% structures naturalistes, 10% culture et 30% multi-sectoriel).

Le forum s'est déroulé en 6 séquences :

     1 - Présentation de l'état d'avancement de la démarche de création du PNR de l'Aubrac

     2 - Restitution synthétique "L'essentiel du diagnostic territorial de l'Aubrac" réalisée sous forme d'un documentaire vidéo à partir des contributions des acteurs locaux et des partenaires

visionner le documentaire vidéo

     3 -Qu'est-ce que la Charte d'un Parc naturel régional, son architecture, sa construction, son application ? (à travers un témoignage du Parc naturel régional du Livradois-Forez)

     4 - Présentation des axes stratégiques de la future Charte du Parc de l'Aubrac

     5 - Travaux en sous-groupes lors d'ateliers participatifs pour réflechir sur :

    • La sélection des enjeux prioritaires par rapport aux axes de la Charte
    • La spacialisation et la planification des actions
    • La réflexion autour du logo du futur Parc

     6 - Présentation des objecftifs et des résultats des ateliers participatifs du forum

Le travail de restitution et de concertation pour la construction partagée du Diagnostic territorial étant terminé, une fois la phase de rédaction du Diagnostic achévée, une nouvelle étape dans la construction du projet va démarrer : l’écriture de la future Charte.

 

Création du Syndicat Mixte de Préfiguration du PNR de l'Aubrac

Le Syndicat mixte de préfiguration du PNR de l’Aubrac prendra le relais de l’Association d’émergence pour piloter la procédure d’élaboration du projet de Parc jusqu’à sa labellisation attendue en début d’année 2016. La création de ce Syndicat constitue une étape décisive dans la procédure de création du PNR de l’Aubrac car elle permet d’associer plus étroitement les communes à l’aboutissement du projet de Parc.

Le 6 septembre 2013, le Bureau de l’Association a examiné et validé, à l’unanimité, les statuts du Syndicat mixte de préfiguration

  • Le Syndicat est un syndicat mixte ouvert, composé des Communes, Régions et Départements concernés par le projet de Parc.
  • La répartition des voix délibératives est la suivante : Régions : 50 %, Départements : 30 % et communes : 20 %. Cette proposition est la reconduction de la répartition en vigueur à l’Association.
  • Le montant des cotisations des membres du Syndicat mixte est calculé au prorata du nombre de voix délibératives.
  • Un collège de membres avec voix consultatives a été constitué. Il comprend les "communes associées" non labellisables mais associées au projet de Parc

Où en est la procédure de création ?

  • Septembre - Novembre 2013, 65 communes sur 82 (80 %) valident leur adhésion et les statuts du Syndicat.
  • En parallèle, les 3 Régions et les 3 Département délibèrent favorablement
  • 26 Mars 2014 : Dépot des statuts en Préfecture

Calendrier prévisionnel :

  • Juillet - Septembre 2014 : Examen des statuts du Syndicat mixte de préfiguration par les 3 Commissions Départementales de Coopération Intercommunale
  • Octobre 2014 : Création du Syndicat mixte par Arrêté Préfectoral
  • Novembre 2014 : Installation du Comité Syndical
  • Décembre 2014 : Intégration des nouvelles communes (celles qui en auront fait la demande) au Syndicat mixte de Préfiguration, vote du budget et examen de l’avant-projet de charte avant envoi, pour avis intermédiaire au Ministère de tutelle et aux 3 Régions
 

l'Association d'émergence réunie en AG le 3 Février 2014 à Laguiole

AG du 3 février 2014 à Laguiole © AEPNR
AG du 3 février 2014 à Laguiole © AEPNR

Communiqué de Presse suite à la réunion de l'Assemblée Générale :

L'Assemblée Générale de l'Association d'émergence du Parc Naturel Régional (PNR) de l'Aubrac s'est tenue ce lundi 3 février 2014 à Laguiole, sous la présidence de Martin MALVY, coordonateur du projet au nom des Régions Midi-Pyrébnées, Languedoc-Roussillon et Auvergne

A l'ordre du Jour de cette Assemblée Générale :

     1.Point d'étape sur la procédure de création du Parc naturel régional de l'Aubrac

  • Approbation du nouveau périmètre d'étude
  • Création du Syndicat mixte de préfiguration

     2. Bilan d'activité 2013 et programme 2014

     3. Bilan financier 2013 et examen du projet de budget 2014

Voir la note de presse complète

 

Cycle de Conférence organisé par l'Association d'émergence du PNR de l'Aubrac

Conférence à St Chély d'Aubrac - 12 novembre 2013 © AE PNR
Conférence à St Chély d'Aubrac - 12 novembre 2013 © AE PNR

L’Association d’émergence du PNR de l’Aubrac est chargée de piloter la démarche de création du Parc naturel régional de l’Aubrac. Au printemps 2013, l’Association a engagé la phase d’élaboration de la Charte du futur Parc qui fixera les orientations de sa politique de mise en valeur du territoire pour les 12 années à venir. Les acteurs locaux intéressés par ce projet (professionnels, élus, membres associatifs) ont été invités à participer à des ateliers de travail qui vont se poursuivre jusqu'en 2014. Ces ateliers doivent permettre de construire un projet de territoire répondant aux aspirations des habitants de l’Aubrac.

L'Association d'émergence du PNR de l'Aubrac à organisé un cycle de 6 conférences qui s’inscrit dans cette démarche de concertation et de débat public devant aboutir à la construction partagée de la Charte du Parc de l’Aubrac. Ces conférences avaient pour objectifs d’apporter des éclairages sur des sujets d’actualité qui concernent l’Aubrac et d’approfondir certaines thématiques au cœur des préoccupations d’un Parc naturel régional.

Télécharger le contenu des conférences

 

Le Bureau de l'Association d'émergence s'est réuni le 06/09/2013 à Aubrac

Bureau de l'Association d'émergence le 06/09/2013 à Aubrac
Bureau de l'Association d'émergence le 06/09/2013 à Aubrac

Communiqué de Presse suite à la réunion du Bureau :

Une nouvelle étape vers la création du Parc naturel régional de l'Aubrac 

" Réuni le 6 septembre après-midi à Aubrac, le bureau de l’Association d’émergence du Parc Naturel Régional de l’Aubrac était amené à prendre un certain nombre de décisions qui permettront au projet de franchir une nouvelle étape dans le long processus des parcs naturels régionaux.

Apres le double avis du Comité National de Protection de la Nature et de la Fédération des parcs naturels régionaux de France sur le périmètre, le bureau s’est rangé, sur la proposition de Martin Malvy, à la préconisation de l’Etat qui consiste à retenir 82 communes sur les 107 du projet initial, mais a proposé aux communes non retenues le statut de communes ou de communauté de communes « associées ».

Il s’agit pour l’Aveyron des communes du Carladez et des communes du Sud et de l’Ouest de « l’axe Lot » ; pour la Région Languedoc-Roussillon, de celles qui sont situées au Nord-Est et au Sud-Est ainsi que les communes de La Canourgue, Marvejols et Saint-Chély d’Apcher qui pourraient opter pour ce statut de commune associée. Par contre, toutes les communes de la Terre de Peyre sont maintenues dans le périmètre tel qu’il avait été approuvé par le bureau.

Une autre position aurait eu pour conséquence le retour à une nouvelle procédure qui, une nouvelle fois, dans un temps long, aurait conduit aux mêmes conclusions. Les deux organismes réglementairement consultés ne sont en effet pas susceptibles de modifier leurs conclusions, qui ont fait l’objet d’une concertation approfondie.

Sur proposition de M. Luche, président du Conseil général de l’Aveyron, et de M. Astruc, représentant le Conseil général de la Lozère, des rencontres auront lieu prochainement avec les communes non incluses dans le périmètre afin de leur permettre d’exprimer leur position sur le statut de commune associée.

Le second point concernait les statuts du Syndicat de préfiguration pour lesquels les trois Régions les trois Départements et les Communes devront se prononcer. Le bureau de l’Association s’est rangé à la proposition des Régions Auvergne et Languedoc-Roussillon, représentées par M. Roucan et Mme Pantel vice-présidents :  les Régions pèseront  pour 50 % au sein du bureau de ce syndicat, les Départements 30% et les Communes 20%. La participation financière des trois collèges sera proportionnelle à cette représentativité.

Tandis que les communes du territoire seront prochainement consultées sur leur adhésion, l’Association poursuivra quand à elle les actions déjà engagées avec l’ensemble des acteurs économiques et sociaux de l’Aubrac : plus de 15 ateliers de travail sont notamment prévus dans les mois qui viennent, dans la prolongation de ceux auxquels ont été conviés plus de mille structures locales. L’avant projet de charte sera élaboré en concertation d’ici l’automne 2014, pour aboutir au projet définitif. Celui-ci devra être approuvé par le ministère de l’Environnement au 2e semestre 2015, après avoir fait l’objet d’une enquête publique.

Martin Malvy, président de l’Association d’émergence, s’est félicité de la tenue de cette réunion et de ses conclusions. « Ce n’était pas facile », a précisé le président de la Région Midi-Pyrénées auquel ses collègues ont confié une mission de coordination. « Chacun y a mis du sien pour aboutir. D’autres choix auraient abouti à l’enterrement d’un projet qui constitue une chance pour l’un des territoires les plus remarquables et – contrairement à ce que certains imaginent – parmi les plus dynamiques de nos régions ». "

Voir la note de presse complète